You are currently viewing Les bases de l’Ayurvéda : origines, bienfaits et outils thérapeutiques

Savez-vous que votre corps a une mémoire ? Tout ce qu’il a pu traverser au cours de votre existence est ancré en lui. Il a la faculté de conserver toutes les blessures émotionnelles dans votre subconscient. La médecine ayurvédique permet de travailler sur vos déséquilibres à travers des pratiques holistiques. L’Ayurveda est une philosophie de vie similaire au yoga à appliquer au quotidien. Pour comprendre la médecine ayurvédique, découvrez dans cet article les fondamentaux de cette discipline thérapeutique. 

Qu’est-ce que la médecine ayurvédique ? Définition

L’Ayurvéda est une ancienne médecine traditionnelle¹ indienne. Son terme qui vient de la langue sacrée, le sanskrit signifie, « Science de la vie ou de la longévité » plus précisément : « Ayus » pour la vie et « Veda » pour la connaissance. La médecine ayurvédique tout comme le yoga permet d’harmoniser le corps et l’esprit dans sa globalité. C’est un art de vivre qui a pour but de préserver sa santé grâce à des méthodes holistiques. L’Ayurveda considère que l’homme est un équilibre entre les éléments naturels et qu’il est le reflet de l’univers. 

Selon l’OMS² (Organisation mondiale de la santé), 80 % de la population mondiale a recours à la médecine traditionnelle pour prévenir des maladies physiques et mentales. Le 25 mars 2022, l’OMS et le gouvernement indien ont signé un accord pour la création d’un centre mondial de connaissances sur la médecine traditionnelle. Il est destiné à exploiter le potentiel de celle-ci grâce à la science et à la technologie moderne. L’Ayurveda ainsi que d’autres techniques holistiques (acupuncture, plantes médicinales, etc.) sont reconnues comme étant un système de santé naturelle et préventive.

Retour sur les origines d’une médecine ancestrale

Médecine holistique vieille de plus de 5 000 ans, l’Ayurveda est une science créée par des sages appelés Rishis. Elle s’est développée en Inde et a fait l’objet de diverses expérimentations afin de mieux comprendre la nature qui nous entoure. Grâce à leurs observations, les sages indiens ont constaté que l’univers (macrocosme) et l’être humain (microcosme) sont dominés par les mêmes principes. Ils ont découvert que l’homme fait partie intégrante du cosmos et qu’il se compose des cinq éléments fondamentaux : l’eau, la terre, le feu, l’éther (espace) et l’air.

Les cinq éléments en Ayurveda

Tout individu est constitué de ces cinq éléments appelés aussi mahabutas dans une proportion qui lui est propre. Selon le dosage dans votre corps, cela influence votre bien-être physique et mental. Chaque mahabutas comporte des caractéristiques et des qualités (Gunas³) spécifiques :

  • l’éther « Akasha », perçut avec l’ouïe, est le premier élément, il exprime la créativité et la communication ;
  • l’air « Vayu » associé au sens du toucher, compose la subtilité, la légèreté et la fraîcheur ;
  • le feu «Tejas », lié au sens de la vue, représente la force, la lumière, la vivacité, la chaleur et l’intuition ;
  • l’eau « Apas », associée au sens du goût, évoque la froideur et l’humidité ;
  • la terre « Prithvi », en lien avec l’odorat, représente la stabilité et la solidité.

Certains de ces ingrédients se mélangent et se combinent entre eux pour former trois humeurs nommées doshas qui désignent une énergie vitale.

Les profils ayurvédiques

À partir des cinq éléments, vous pouvez définir votre dosha (pitta, vita ou kapha) et trouver votre profil⁴ afin de travailler sur vos déséquilibres. Ils représentent différentes particularités qui s’observent suivant vos caractéristiques physiques, votre hygiène de vie (sommeil, alimentation…), votre personnalité et votre caractère. Si ces humeurs ne sont pas équilibrées, alors, cela génère un blocage sur vos énergies. Le corps est composé de 7 centres d’énergies que l’on appelle chakra. Ils sont en lien avec votre corps et votre psychisme. S’ils ne sont pas en harmonie, des problèmes de santé mentale et physique peuvent se déclencher à terme. Faisons un point sur les différents portraits des doshas.

Vous êtes dosha pitta si…

Vous avez un physique athlétique, vous êtes motivé, vous avez le sens de l’organisation et une très bonne mémoire. Vous êtes une personne chaleureuse et passionnée. Le dosha pitta est formé de l’eau et du feu. En déséquilibre, il manifeste des rougeurs et de l’acné sur votre visage ainsi que des troubles digestifs dus à un surplus d’acidité. Lorsque celui-ci est équilibré, vous êtes actif, concentré et plein d’énergie !

Vous êtes dosha vata si…

Vous avez un physique plutôt mince, vous êtes sensible au froid avec une peau fine à tendance sèche et peu de feu digestif. Votre personnalité est magnétique, vous recherchez la connaissance, vous aimez le changement, mais vous pouvez être maladroit et d’humeur changeante. Le dosha vata est composé de l’air et de l’éther. Quand il est équilibré, il fait de vous une personne créative et dynamique. À l’inverse, en déséquilibre, des troubles anxieux, des insomnies et des ballonnements ressortent.

Vous êtes dosha kapha si…

Vous avez une ossature importante, une peau à tendance grasse et vous prenez facilement du poids. Vous êtes une personne sentimentale, patiente et pleine de compassion. Le dosha kapha est constitué de la terre et de l’eau. En cas de déséquilibre, vous grignotez, développez des imperfections cutanées, de la paresse et vous vous repliez sur vous-même. En revanche, lorsqu’il est équilibré, vous êtes calme et inspirez la sérénité.

« Les maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie »
Hippocrate

Les piliers d’une bonne santé en médecine ayurvédique

1 — Le diagnostic ayurvédique

L’objectif du diagnostic ayurvédique (prakit) est de faire un bilan global de votre santé générale. Il permet d’identifier les raisons qui ont amené à ces déséquilibres. Le but est de les corriger afin de retrouver l’harmonie et l’équilibre du corps et de l’esprit. Pour cela, il est primordial de connaître :

  • vos habitudes de vie (alimentation, sommeil, sport…) ;
  • votre digestion et vos éliminations (selle, urine, transpiration…) ;
  • votre condition et votre aspect physique (langue, ongles, peau, pouls…) ;
  • votre état psychologique ;
  • votre passé médical.

Une fois le diagnostic établi, vous bénéficiez d’un programme sur-mesure qui comprend quelques outils thérapeutiques à mettre en place, comme des :

  • conseils alimentaires ;
  • règles d’hygiène de vie ;
  • massages ayurvédiques ;
  • exercices de relaxation.

2 — Une alimentation saine

Une alimentation saine joue un rôle majeur sur votre santé mentale, physique et émotionnelle. Tout ce que vous mangez a des conséquences dans votre corps, à partir du moment où l’on ingère et jusqu’à la digestion. La cuisine est au cœur de la médecine ayurvédique. Elle conseille de composer votre alimentation de trois ingrédients principaux :

  • les céréales (boulgour, couscous, riz complet…) ;
  • les légumineuses (lentilles, pois, haricots…) ;
  • les épices (curcuma, cannelle, coriandre, cumin…).

Une nourriture adaptée est essentielle pour être bien dans votre corps et votre esprit. Chaque aliment consommé entre en contact avec vos cellules et perturbe ou apporte de l’énergie à votre organisme. Une digestion parfaite à son importance en Ayurveda, on appelle cela le feu digestif. Elle évite les ballonnements et tous les troubles liés au transit intestinal. Pour cela, il faut manger au calme, en pleine conscience et bien mastiquer pour mieux assimiler les aliments. Une alimentation équilibrée vous permet de profiter de nombreux bienfaits comme :

  • préserver votre santé ;
  • éliminer vos toxines ;
  • augmenter votre immunité ;
  • équilibrer vos 3 doshas.

3 — Le massage aux huiles

Le massage ayurvédique permet, grâce au sens du toucher, de réharmoniser vos énergies en déséquilibre. C’est un véritable voyage intérieur qui procure un moment de détente et de reconnexion à soi. Il se pratique à l’huile selon votre tempérament, (vata, kapha ou pitta) afin de profiter de ses bienfaits thérapeutiques.

On préfère une huile chaude pour les profils vata qui ont tendance à avoir les extrémités froides. Une huile délicate pour les tempéraments pitta pour leur peau sensible et réactive. Enfin, on privilégie une huile non grasse diluée à des huiles essentielles pour les profils kapha. Les huiles essentielles ont des propriétés puissantes incroyables ! Elles sont efficaces pour soulager de nombreux maux. 

En Ayurveda, il est préconisé de faire des massages tout au long de votre vie pour préserver votre santé. En revanche, ils sont déconseillés aux femmes enceintes durant leur premier trimestre, aux personnes souffrant d’un cancer (hors autorisation médicale) et en cas d’allergies aux huiles essentielles. Le soin corporel contribue à :

  • réduire le stress ;
  • prévenir la maladie ;
  • améliorer le sommeil ;
  • traiter les troubles digestifs ;
  • apaiser le corps et l’esprit.

 

4 — Les rituels ayurvédiques

La médecine ayurvédique regorge de multiples outils pratiques pour entretenir votre santé (acupuncture, aromathérapie, yoga, méditation…). Intégrer des rituels de bien-être au quotidien est un bon moyen de prendre soin de vous afin d’améliorer votre vie. L’Ayurveda vous recommande de vous lever tôt le matin pour pratiquer ces gestes :

  • Faire quelques étirements pour réveiller votre corps et faire circuler l’énergie.
  • Avec un gratte langue en cuivre, éliminez le dépôt blanchâtre produit durant la nuit. Il supprime les toxines, favorise une bonne haleine et améliore la digestion.
  • Pratiquer le rituel gandoush. Il consiste à nettoyer sa bouche avec un bain composé d’huile de sésame ou de coco pour bonne hygiène buccale.
  • Boire un grand verre d’eau tiède pour hydrater le corps et activer le transit intestinal en douceur…

Vous l’avez compris, grâce à des pratiques quotidiennes, la médecine ayurvédique préserve votre santé.  Afin de retrouver un équilibre dans votre corps et votre esprit, contactez-moi pour faire un diagnostic ayurvédique personnalisé.

Sources

Laisser un commentaire